Le stress est un phénomène naturel et indispensable au bon fonctionnement de notre corps. Toutefois, dans nos sociétés où nous ne courons pas de risques à chacun de nos pas, nous nous créons un environnement stressant du soir au matin.

Notre environnement digital, en premier lieu. Entre, infos du matin alarmantes, mails et messages du bureau urgents, et « to do list » de choses à faire pour le quotidien de la maison. Et c’est sans compter le planning temps où il faut faire rentrer tout cela dans un temps record, histoire d’être à l’heure devant l’école, ou pour le diner prévu depuis des mois avec nos amis. Ca sent le vécu ? carrément !!! en l’écrivant je peux encore sentir la sensation de stress qui m’envahissait.

Le problème c’est que notre corps est conçu pour gérer des phases de stress qui peuvent survenir un temps donné. Par contre, si notre corps est soumis en permanence à des espaces temps de stress qui se chevauchent les uns aux autres; c’est là que les conséquences vont se faire ressentir.

Votre organisme en phase de stress à répondre à une demande d’énergie. Il va augmenter votre tension, le sang va affluer dans les veines et il va libérer des hormones qui vont lui permettre de répondre à un effort important. Dans tous ce système que le corps met en place plusieurs études montrent que le système immunitaire se retrouve le grand perdant lorsque notre corps est soumis au stress. Lors de grande période de stress notre système immunitaire s’affaiblit.

La méditation, l’attention à soi, la respiration, ventrale, la respiration complète, la sophrologie, le yoga sont des pratiques qui vont vous permettre de réduire le niveau de stress dans le corps.

Dans cette course folle que nous menons du soir au matin, je conseille souvent de faire descendre le niveau de stress dès le matin; un verre d’eau pour hydrater le corps et s’étirer. S’étirer le matin au réveil, c’est déjà communiquer avec son corps, c’est l’amener doucement dans le mouvement.

Ensuite, les pratiques régulières permettent de bien connaitre le chemin pour atténuer le stress. si l’on veut mettre en place une pratique seulement au moment de l’état de stress haut, l’exercice est très compliqué. Imaginé-vous un saut en parachute et, c’est pendant la chute que vous essayer d’ouvrir le parachute !!!! on penserai même pas à le faire de cette façon. Il est plus judicieux de mettre en place la pratique de la respiration ventrale ( qui permet de se sentir plus au calme) à plusieurs moments de la journée sans raison particulière. Juste observer les effets de cette respiration comme un entrainement comme une répétition. Au fur et mesure que vous prendrez l’habitude, la mettre en place au moment ou vous aurez un pic de stress se fera de manière instinctive par ce que votre corps saura y aller presque par automatisme.

%d blogueurs aiment cette page :